"Le PTB dénonce, par la voix de Julien Liradelfo, le manque d'investissement dans l'opérateur des transports wallons mais ce député n'était pas présent en commission. S'il l'avait été, il aurait entendu les explications du ministre", relève M. Heyvaert. Selon ce dernier, ce ne sont pas moins de 75 millions qui seront consacrés, en 2020, aux TEC. "Le PTB évoque le montant de 7 millions, ce qui ne correspond en réalité qu'à la réactivation de l'augmentation de 1% annuelle prévue dans le contrat de gestion, soit une seule ligne du budget général. Il faut y ajouter les 5,6 millions dégagés pour la gratuité partielle, les 7 millions pour le redéploiement ou encore les 9 millions alloués au verdissement de la flotte. Quelque 35 millions sont également repris dans le plan de transition auxquels se greffent des budgets pour l'aménagement des voiries et l'accessibilité des véhicules aux personnes à mobilité réduite", explique le député Ecolo. "Le PTB a raison de dénoncer le manque de 94 millions pour les TEC sur la période allant de 2015 à 2019. C'est d'ailleurs la Cour des Comptes qui le dit. Mais ce montant correspond à un manque d'investissement durant cette période, l'ancien ministre ayant choisi de ne pas investir dans l'offre de la société", conclut Laurent Heyvaert. (Belga)

"Le PTB dénonce, par la voix de Julien Liradelfo, le manque d'investissement dans l'opérateur des transports wallons mais ce député n'était pas présent en commission. S'il l'avait été, il aurait entendu les explications du ministre", relève M. Heyvaert. Selon ce dernier, ce ne sont pas moins de 75 millions qui seront consacrés, en 2020, aux TEC. "Le PTB évoque le montant de 7 millions, ce qui ne correspond en réalité qu'à la réactivation de l'augmentation de 1% annuelle prévue dans le contrat de gestion, soit une seule ligne du budget général. Il faut y ajouter les 5,6 millions dégagés pour la gratuité partielle, les 7 millions pour le redéploiement ou encore les 9 millions alloués au verdissement de la flotte. Quelque 35 millions sont également repris dans le plan de transition auxquels se greffent des budgets pour l'aménagement des voiries et l'accessibilité des véhicules aux personnes à mobilité réduite", explique le député Ecolo. "Le PTB a raison de dénoncer le manque de 94 millions pour les TEC sur la période allant de 2015 à 2019. C'est d'ailleurs la Cour des Comptes qui le dit. Mais ce montant correspond à un manque d'investissement durant cette période, l'ancien ministre ayant choisi de ne pas investir dans l'offre de la société", conclut Laurent Heyvaert. (Belga)