Avec ce texte, la finalisation du RER est finalement sur les rails, a rappelé le ministre wallon du Transport, Carlo Di Antonio. L'accord de coopération doit en effet permettre d'assurer le financement des travaux jusqu'à leur terme, prévu en 2031 pour le dernier tronçon qui reliera Bruxelles à Nivelles. Au total, un milliard d'euros seront consacrés à la finalisation du Réseau express régional, dont plus de la moitié en Wallonie, a encore précisé le ministre. L'accord de coopération approuvé à l'unanimité mercredi par l'assemblée régionale encadre par ailleurs les investissements prioritaires ferroviaires à réaliser sur le territoire wallon et pour lesquels la Wallonie a également décidé d'apporter un cofinancement de 32,48 millions euros. Parmi ceux-ci figurent notamment l'axe Bruxelles-Luxembourg, l'accès à l'aéroport de Gosselies, la liaison Mons-Valenciennes via Quiévrain, la dorsale wallonne, la liaison Charleroi-Erquelinnes-Paris ou encore la liaison Dinant-Givet. (Belga)

Avec ce texte, la finalisation du RER est finalement sur les rails, a rappelé le ministre wallon du Transport, Carlo Di Antonio. L'accord de coopération doit en effet permettre d'assurer le financement des travaux jusqu'à leur terme, prévu en 2031 pour le dernier tronçon qui reliera Bruxelles à Nivelles. Au total, un milliard d'euros seront consacrés à la finalisation du Réseau express régional, dont plus de la moitié en Wallonie, a encore précisé le ministre. L'accord de coopération approuvé à l'unanimité mercredi par l'assemblée régionale encadre par ailleurs les investissements prioritaires ferroviaires à réaliser sur le territoire wallon et pour lesquels la Wallonie a également décidé d'apporter un cofinancement de 32,48 millions euros. Parmi ceux-ci figurent notamment l'axe Bruxelles-Luxembourg, l'accès à l'aéroport de Gosselies, la liaison Mons-Valenciennes via Quiévrain, la dorsale wallonne, la liaison Charleroi-Erquelinnes-Paris ou encore la liaison Dinant-Givet. (Belga)