Vendredi après-midi, une réunion tri-partite associant direction locale, syndicats et la fédération sectorielle Febeg (Fédération Belge des Entreprises Electriques et Gazières) a permis de mettre fin au conflit social.

"La direction locale s'est engagée à supprimer les lettres de reproches formulées aux délégués", a indiqué M. Pirotton, annonçant la levée progressive du piquet de grève à partir de 21h00.

L'accès de la centrale était bloqué depuis mardi. Le conflit portait principalement sur deux missives de remontrances envoyées par la direction à des représentants du personnel qui avaient encadré une action spontanée d'agents de maintenance.

"Electrabel confirme qu'un accord a été conclu ce vendredi à 20h00 entre la direction et les organisations syndicales au sujet du conflit sur le site de Tihange", a également confirmé l'opérateur dans un communiqué.

"La direction de la Centrale Nucléaire de Tihange a privilégié le maintien du dialogue social et a proposé ces derniers jours de nombreuses options pour aboutir à cet accord", indique Electrabel rappelant que le mouvement avait été lancé sans aucun préavis.

"Concrètement les lettres ont été remplacées par un engagement sur le respect de la procédure de conciliation et du préavis de grève", précise le communiqué.

Les trois unités de la centrale de Tihange ont fonctionné à 100% pendant toute la semaine, signale enfin Electrabel.

Vendredi après-midi, une réunion tri-partite associant direction locale, syndicats et la fédération sectorielle Febeg (Fédération Belge des Entreprises Electriques et Gazières) a permis de mettre fin au conflit social. "La direction locale s'est engagée à supprimer les lettres de reproches formulées aux délégués", a indiqué M. Pirotton, annonçant la levée progressive du piquet de grève à partir de 21h00. L'accès de la centrale était bloqué depuis mardi. Le conflit portait principalement sur deux missives de remontrances envoyées par la direction à des représentants du personnel qui avaient encadré une action spontanée d'agents de maintenance. "Electrabel confirme qu'un accord a été conclu ce vendredi à 20h00 entre la direction et les organisations syndicales au sujet du conflit sur le site de Tihange", a également confirmé l'opérateur dans un communiqué. "La direction de la Centrale Nucléaire de Tihange a privilégié le maintien du dialogue social et a proposé ces derniers jours de nombreuses options pour aboutir à cet accord", indique Electrabel rappelant que le mouvement avait été lancé sans aucun préavis. "Concrètement les lettres ont été remplacées par un engagement sur le respect de la procédure de conciliation et du préavis de grève", précise le communiqué. Les trois unités de la centrale de Tihange ont fonctionné à 100% pendant toute la semaine, signale enfin Electrabel.