Le QG de la brigade criminelle d'Aden, grande ville du sud du Yémen, avait été pris d'assaut dimanche par des djihadistes qui ont réussi à entrer dans le bâtiment, à y mettre le feu et à prendre un nombre indéterminé d'otages, dont deux policières qui ont été exécutées par balle. Au total, 23 membres des forces de l'ordre ont été tués dans l'opération, a indiqué lundi un responsable de la sécurité. Les forces de l'ordre ont tenté à trois reprises durant la nuit de reprendre le bâtiment et, à chaque fois, un kamikaze s'est fait exploser, les empêchant de progresser, a expliqué ce responsable. Un quatrième kamikaze s'est fait exploser lundi matin, mais les forces de sécurité ont finalement mis fin à la prise d'otages, selon la même source. Deux autres kamikazes s'étaient fait exploser au début de l'assaut pour permettre à leurs complices d'entrer dans le QG. (Belga)

Le QG de la brigade criminelle d'Aden, grande ville du sud du Yémen, avait été pris d'assaut dimanche par des djihadistes qui ont réussi à entrer dans le bâtiment, à y mettre le feu et à prendre un nombre indéterminé d'otages, dont deux policières qui ont été exécutées par balle. Au total, 23 membres des forces de l'ordre ont été tués dans l'opération, a indiqué lundi un responsable de la sécurité. Les forces de l'ordre ont tenté à trois reprises durant la nuit de reprendre le bâtiment et, à chaque fois, un kamikaze s'est fait exploser, les empêchant de progresser, a expliqué ce responsable. Un quatrième kamikaze s'est fait exploser lundi matin, mais les forces de sécurité ont finalement mis fin à la prise d'otages, selon la même source. Deux autres kamikazes s'étaient fait exploser au début de l'assaut pour permettre à leurs complices d'entrer dans le QG. (Belga)