Comme le rappelle la VRT, en 2006 Filip Dewinter poursuivait l'ambition de devenir bourgmestre d'Anvers. Tout semblait sourire au Vlaams Belang, alors le plus grand parti de la ville. Or, quelques mois avant les élections communales, un jeune homme d'extrême droite assassine une nourrice malinoise et la fillette de deux ans dont elle a la garde en plein coeur d'Anvers.

Filip Dewinter est persuadé que l'onde de choc provoqué par le crime raciste lui a coûté l'écharpe de bourgmestre, qui revient à Patrick Janssens (sp.a) qui obtient 35,3% des voix, contre 33,5% pour Dewinter. "Si le Vlaams Belang n'avait pas seulement atteint 33,5%, mais avait aussi dépassé le sp.a, plusieurs personnes auraient accepté de s'embarquer avec nous. Parmi eux, il y avait des députés, mais aussi certains anciens ténors CD&V et Open VLD qui auraient franchi le pas, très certainement", déclare le nationaliste flamand.

Ensuite, le parti ne fera que décliner jusqu'au coup de grâce de 2012 : Bart De Wever devient bourgmestre d'Anvers et le Vlaams Belang échoue à 10%. Les chrétiens-démocrates et les libéraux n'ont pas (encore) réagi aux affirmations de Dewinter. (CB)

Comme le rappelle la VRT, en 2006 Filip Dewinter poursuivait l'ambition de devenir bourgmestre d'Anvers. Tout semblait sourire au Vlaams Belang, alors le plus grand parti de la ville. Or, quelques mois avant les élections communales, un jeune homme d'extrême droite assassine une nourrice malinoise et la fillette de deux ans dont elle a la garde en plein coeur d'Anvers. Filip Dewinter est persuadé que l'onde de choc provoqué par le crime raciste lui a coûté l'écharpe de bourgmestre, qui revient à Patrick Janssens (sp.a) qui obtient 35,3% des voix, contre 33,5% pour Dewinter. "Si le Vlaams Belang n'avait pas seulement atteint 33,5%, mais avait aussi dépassé le sp.a, plusieurs personnes auraient accepté de s'embarquer avec nous. Parmi eux, il y avait des députés, mais aussi certains anciens ténors CD&V et Open VLD qui auraient franchi le pas, très certainement", déclare le nationaliste flamand. Ensuite, le parti ne fera que décliner jusqu'au coup de grâce de 2012 : Bart De Wever devient bourgmestre d'Anvers et le Vlaams Belang échoue à 10%. Les chrétiens-démocrates et les libéraux n'ont pas (encore) réagi aux affirmations de Dewinter. (CB)