Préférant être extradé vers le Nicaragua qui ne livre pas ses ressortissants, M. Rocha avait fait une première fois appel auprès du Tribunal pénal fédéral suisse, qui avait rejeté sa demande. La décision du TF, la plus haute instance judiciaire suisse, étant définitive, il n'a plus aucun recours. Rocha, âgé de 65 ans, est soupçonné d'avoir accepté un pot-de-vin d'une société américaine de marketing sportif au printemps 2011, alors qu'il était président de la Fédération du Nicaragua. Il aurait exigé 100.000 dollars de la société Traffic Sport USA en échange des droits pour les matches à domicile de l'équipe nationale du Nicaragua durant les qualifications pour la Coupe du monde 2018. Le contrat avait été signé aux Etats-Unis. Julio Rocha avait été arrêté le 27 mai 2015 avec six autres fonctionnaires de la FIFA. Il est le dernier membre de ce groupe a être encore détenu en Suisse. (Belga)

Préférant être extradé vers le Nicaragua qui ne livre pas ses ressortissants, M. Rocha avait fait une première fois appel auprès du Tribunal pénal fédéral suisse, qui avait rejeté sa demande. La décision du TF, la plus haute instance judiciaire suisse, étant définitive, il n'a plus aucun recours. Rocha, âgé de 65 ans, est soupçonné d'avoir accepté un pot-de-vin d'une société américaine de marketing sportif au printemps 2011, alors qu'il était président de la Fédération du Nicaragua. Il aurait exigé 100.000 dollars de la société Traffic Sport USA en échange des droits pour les matches à domicile de l'équipe nationale du Nicaragua durant les qualifications pour la Coupe du monde 2018. Le contrat avait été signé aux Etats-Unis. Julio Rocha avait été arrêté le 27 mai 2015 avec six autres fonctionnaires de la FIFA. Il est le dernier membre de ce groupe a être encore détenu en Suisse. (Belga)