Les mesures approuvées s'orientent autour de trois axes. Le premier est la suppression de l'obligation de remboursement des avances sur recettes perçues en 2019. Les sociétés de production peuvent garder en trésorerie les montants qui auraient dû être remboursés. Le second axe consiste en une aide à la production, un allongement des délais d'agrément et de la validité des contrats plus précisément. Enfin, troisième axe, des modifications sont apportées aux primes d'investissement. Notamment, les montants des primes au réinvestissement seront libérés sans obligation de réinvestissement pour les années 2016-2019. Ces mesures viennent en compléter d'autres adoptées au cours des dernières semaines, par exemple le maintien des subventions même si l'opérateur ne remplit pas les conditions de subventionnement en raison du confinement; ou la création d'un fonds d'urgence et de soutien pour le secteur culturel. (Belga)

Les mesures approuvées s'orientent autour de trois axes. Le premier est la suppression de l'obligation de remboursement des avances sur recettes perçues en 2019. Les sociétés de production peuvent garder en trésorerie les montants qui auraient dû être remboursés. Le second axe consiste en une aide à la production, un allongement des délais d'agrément et de la validité des contrats plus précisément. Enfin, troisième axe, des modifications sont apportées aux primes d'investissement. Notamment, les montants des primes au réinvestissement seront libérés sans obligation de réinvestissement pour les années 2016-2019. Ces mesures viennent en compléter d'autres adoptées au cours des dernières semaines, par exemple le maintien des subventions même si l'opérateur ne remplit pas les conditions de subventionnement en raison du confinement; ou la création d'un fonds d'urgence et de soutien pour le secteur culturel. (Belga)