L'explosion d'un entrepôt de feux d'artifice a détruit des bâtiments en béton du complexe abritant le temple hindou de Puttingal, dans l'Etat du Kerala, où des milliers de personnes s'étaient rassemblées dans la nuit de samedi à dimanche pour assister au spectacle. La police recherchait depuis cinq hommes dans le cadre de poursuites engagées contre eux pour homicide volontaire. "Les cinq accusés (..) se sont rendus à la police locale", a dit le chef de la police criminelle du Kerala, S. Ananthakrishnan. "Ils ont été remis à la section criminelle. Ils sont entendus et seront formellement placés en état d'arrestation aujourd'hui" (mardi), a-t-il précisé à l'AFP. Ces cinq hommes sont des responsables du temple et des fournisseurs chargés du feu d'artifice de samedi. Un sixième homme poursuivi pour les mêmes chefs d'accusation est à l'hôpital. (Belga)