Au terme d'un combat loyal de près d'une heure, c'est Robin Botron, 18 ans, de la brigade des Avresses qui a fait tomber son dernier adversaire, le chef d'équipe Frédéric Gilon. Il a reçu l'Echasse d'or des mains du bourgmestre de Namur Maxime Prévot. Quinze minutes auparavant, Emilien Maatlia, 16 ans, remportait l'échasse d'argent en le dernier échasseur de la brigade des Mélans à tenir debout. Pour l'occasion, la jauge de la place Saint-Aubain avait été limitée à 4.000 personnes, sur inscription préalable, et munies d'un Covid Safe Ticket. Les Echasseurs Namurois perpétuent et transmettent la pratique de la joute sur échasses de Namur, attestée dans la capitale wallonne depuis 1411. Depuis des siècles, les joutes masculines se pratiquent à l'occasion des grandes fêtes populaires comme les fêtes de Wallonie. Depuis 2016, les Mélans, les Avresses et leurs sympathisants mettent tout en ?uvre pour que la tradition des joutes sur échasses de Namur soient inscrites sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO. La décision devrait être prise à la mi-décembre. Depuis 2018, les échasseurs forment également des candidates jouteuses. Elles ont eu l'occasion de se produire devant un public pendant les fêtes de Wallonie 2021, mais ne sont pas encore assez nombreuses pour permettre d'organiser la toute première joute féminine de l'histoire. (Belga)

Au terme d'un combat loyal de près d'une heure, c'est Robin Botron, 18 ans, de la brigade des Avresses qui a fait tomber son dernier adversaire, le chef d'équipe Frédéric Gilon. Il a reçu l'Echasse d'or des mains du bourgmestre de Namur Maxime Prévot. Quinze minutes auparavant, Emilien Maatlia, 16 ans, remportait l'échasse d'argent en le dernier échasseur de la brigade des Mélans à tenir debout. Pour l'occasion, la jauge de la place Saint-Aubain avait été limitée à 4.000 personnes, sur inscription préalable, et munies d'un Covid Safe Ticket. Les Echasseurs Namurois perpétuent et transmettent la pratique de la joute sur échasses de Namur, attestée dans la capitale wallonne depuis 1411. Depuis des siècles, les joutes masculines se pratiquent à l'occasion des grandes fêtes populaires comme les fêtes de Wallonie. Depuis 2016, les Mélans, les Avresses et leurs sympathisants mettent tout en ?uvre pour que la tradition des joutes sur échasses de Namur soient inscrites sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO. La décision devrait être prise à la mi-décembre. Depuis 2018, les échasseurs forment également des candidates jouteuses. Elles ont eu l'occasion de se produire devant un public pendant les fêtes de Wallonie 2021, mais ne sont pas encore assez nombreuses pour permettre d'organiser la toute première joute féminine de l'histoire. (Belga)