Selon l'émetteur bruxellois Bruzz, quelque 800 policiers des zones de police locales sont mobilisés, soit 240 hommes de plus que ce qui avait été initialement prévu. Des agents en civil de la police fédérale sont également présents dans les rues de la capitale. Quant à la Défense, elle a affirmé qu'il y aurait cette année davantage de militaires en service que dans le défilé. Ce dernier doit débuter sur le coup de 16h00 après le passage des troupes en revue par le roi Philippe dans la rue de la Loi. Au total, 1.176 militaires belges et 30 militaires étrangers participeront à ce défilé. En début d'après-midi, les festivités se déroulaient sans accroc, a indiqué Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles. L'ambiance était agréable aux alentours du palais royal, les mesures de sécurité annoncées n'ayant visiblement pas dissuadé les citoyens de se rendre à Bruxelles. (Belga)

Selon l'émetteur bruxellois Bruzz, quelque 800 policiers des zones de police locales sont mobilisés, soit 240 hommes de plus que ce qui avait été initialement prévu. Des agents en civil de la police fédérale sont également présents dans les rues de la capitale. Quant à la Défense, elle a affirmé qu'il y aurait cette année davantage de militaires en service que dans le défilé. Ce dernier doit débuter sur le coup de 16h00 après le passage des troupes en revue par le roi Philippe dans la rue de la Loi. Au total, 1.176 militaires belges et 30 militaires étrangers participeront à ce défilé. En début d'après-midi, les festivités se déroulaient sans accroc, a indiqué Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles. L'ambiance était agréable aux alentours du palais royal, les mesures de sécurité annoncées n'ayant visiblement pas dissuadé les citoyens de se rendre à Bruxelles. (Belga)