Il s'agit-là d'"enjeux majeurs", a-t-il dit à l'heure où son gouvernement débat de la fiscalité et de la taxation du capital. "La libre circulation des capitaux ne peut servir de paravent pour éluder l'impôt", a prévenu M. Michel, appelant à des "progrès rapides" en faveur de la transparence et de l'harmonisation des règles fiscales dans l'OCDE. Car la réponse aux enjeux actuels de la globalisation s'inscrira forcément dans le cadre d'une "régulation internationale", a estimé le président de la Chambre Siegfried Bracke, selon qui cette évolution ne signifie toutefois pas la fin des Etats-Nations, invités à porter un discours explicatif aux citoyens. (Belga)

Il s'agit-là d'"enjeux majeurs", a-t-il dit à l'heure où son gouvernement débat de la fiscalité et de la taxation du capital. "La libre circulation des capitaux ne peut servir de paravent pour éluder l'impôt", a prévenu M. Michel, appelant à des "progrès rapides" en faveur de la transparence et de l'harmonisation des règles fiscales dans l'OCDE. Car la réponse aux enjeux actuels de la globalisation s'inscrira forcément dans le cadre d'une "régulation internationale", a estimé le président de la Chambre Siegfried Bracke, selon qui cette évolution ne signifie toutefois pas la fin des Etats-Nations, invités à porter un discours explicatif aux citoyens. (Belga)