Le chef de groupe Groen au parlement flamand, Björn Rzoska, a jugé sur Twitter que M. Bourgeois tombait dans le "nationalisme de l'injure" lorsqu'il a parlé de Flamands crachant sur les grèves qui ont touché davantage le sud du pays ces derniers mois. "Le 'nous-eux' est de retour", a-t-il ajouté. La présidente des Verts flamands, Meyrem Almaci, a quant à elle jugé ces propos "simplement grossiers, polarisants" et relevant d'un ministre-président "indigne", qui ne cherche qu'à "détourner l'attention de sa propre politique catastrophique". (Belga)

Le chef de groupe Groen au parlement flamand, Björn Rzoska, a jugé sur Twitter que M. Bourgeois tombait dans le "nationalisme de l'injure" lorsqu'il a parlé de Flamands crachant sur les grèves qui ont touché davantage le sud du pays ces derniers mois. "Le 'nous-eux' est de retour", a-t-il ajouté. La présidente des Verts flamands, Meyrem Almaci, a quant à elle jugé ces propos "simplement grossiers, polarisants" et relevant d'un ministre-président "indigne", qui ne cherche qu'à "détourner l'attention de sa propre politique catastrophique". (Belga)