La cinéaste de 40 ans a rendu homme aux deux actrices de son film Adèle Haenel et Noémie Merlant : "Je dois un merci éternel à douze ans d'écart. Elles ont passé la porte et j'ai vu le futur", a-t-elle déclaré devant les deux jeunes femmes, présentes dans dans la salle, les larmes aux yeux. "Portrait de la jeune fille en feu", raconte avec pudeur une histoire d'amour interdite entre une peintre et sa jeune modèle, aux destins opposés, dans un XVIIIe siècle corseté. Adèle Haenel -- qui avait déjà tourné avec Céline Sciamma en 2007 pour "Naissance des pieuvres" -- incarne Héloïse une jeune femme noble sortie du couvent pour être mariée. Opposée à cette destinée, elle refuse de poser pour qu'on réalise son portrait de mariage, mais Marianne, la jeune peintre jouée par Noémie Merlant, va réussir à gagner sa confiance. De cette complicité va naître un amour brûlant. (Belga)

La cinéaste de 40 ans a rendu homme aux deux actrices de son film Adèle Haenel et Noémie Merlant : "Je dois un merci éternel à douze ans d'écart. Elles ont passé la porte et j'ai vu le futur", a-t-elle déclaré devant les deux jeunes femmes, présentes dans dans la salle, les larmes aux yeux. "Portrait de la jeune fille en feu", raconte avec pudeur une histoire d'amour interdite entre une peintre et sa jeune modèle, aux destins opposés, dans un XVIIIe siècle corseté. Adèle Haenel -- qui avait déjà tourné avec Céline Sciamma en 2007 pour "Naissance des pieuvres" -- incarne Héloïse une jeune femme noble sortie du couvent pour être mariée. Opposée à cette destinée, elle refuse de poser pour qu'on réalise son portrait de mariage, mais Marianne, la jeune peintre jouée par Noémie Merlant, va réussir à gagner sa confiance. De cette complicité va naître un amour brûlant. (Belga)