Pour Luc D'Hondt, les communes concernées, qui ont protesté elles aussi contre fermetures annoncées, ont de justes revendications et les guichets de gare doivent rester ouverts pour que le service soit rendus à tous les publics, y compris les personnes âgées, celles qui n'ont pas de connaissance des outils numériques ou encore les personnes précarisées. Les mesures d'accompagnement annoncées par la SNCB ne règlent pas tous les problèmes qu'engendreront la fermeture, pointe-t-il. Dans sa réponse, le député provincial en charge de la mobilité, Marc Bastin, a indiqué que le collège provincial MR-PS soutenait l'idée d'écrire à la SNCB pour réagir à la fermeture des guichets à La Hulpe, Rixensart, Waterloo et Wavre. Luc D'Hondt a dès lors déposé une motion en extrême urgence car la décision de la SNCB entrera en vigueur le 1er mars. La motion de Défi a été co-signée par les chefs de groupe MR, PS et CDH. Côté Ecolo, le chef de file Thierry Meunier a indiqué que la démarche était sans doute peine perdue mais que la motion ne lui causait pas de souci sur la forme et sur le fond. Le texte a dès lors aussi été voté par les Verts. Il est donc soutenu à l'unanimité par les conseillers provinciaux brabançons wallons. (Belga)

Pour Luc D'Hondt, les communes concernées, qui ont protesté elles aussi contre fermetures annoncées, ont de justes revendications et les guichets de gare doivent rester ouverts pour que le service soit rendus à tous les publics, y compris les personnes âgées, celles qui n'ont pas de connaissance des outils numériques ou encore les personnes précarisées. Les mesures d'accompagnement annoncées par la SNCB ne règlent pas tous les problèmes qu'engendreront la fermeture, pointe-t-il. Dans sa réponse, le député provincial en charge de la mobilité, Marc Bastin, a indiqué que le collège provincial MR-PS soutenait l'idée d'écrire à la SNCB pour réagir à la fermeture des guichets à La Hulpe, Rixensart, Waterloo et Wavre. Luc D'Hondt a dès lors déposé une motion en extrême urgence car la décision de la SNCB entrera en vigueur le 1er mars. La motion de Défi a été co-signée par les chefs de groupe MR, PS et CDH. Côté Ecolo, le chef de file Thierry Meunier a indiqué que la démarche était sans doute peine perdue mais que la motion ne lui causait pas de souci sur la forme et sur le fond. Le texte a dès lors aussi été voté par les Verts. Il est donc soutenu à l'unanimité par les conseillers provinciaux brabançons wallons. (Belga)