La direction de Caterpillar Belgium n'a pas souhaité commenter l'information mardi matin. Les syndicats, en revanche, ont indiqué que la mise en demeure ouvrait une nouvelle période. "Si elle devait être appliquée, le site de Gosselies pourrait le cas échéant être isolé du groupe. Ce qui voudrait dire pour lui qu'il devrait notamment financer le plan social", a indiqué Emmanuel Chemello, permanent CSC. Mardi matin, après différentes informations contradictoires, le personnel a pu pénétrer sur le site, selon les syndicats. (Belga)

La direction de Caterpillar Belgium n'a pas souhaité commenter l'information mardi matin. Les syndicats, en revanche, ont indiqué que la mise en demeure ouvrait une nouvelle période. "Si elle devait être appliquée, le site de Gosselies pourrait le cas échéant être isolé du groupe. Ce qui voudrait dire pour lui qu'il devrait notamment financer le plan social", a indiqué Emmanuel Chemello, permanent CSC. Mardi matin, après différentes informations contradictoires, le personnel a pu pénétrer sur le site, selon les syndicats. (Belga)