"Certaines activités ont déjà cessé, d'autres pas encore", a précisé la porte-parole. Les fours de traitement thermique par exemple sont en cours d'arrêt selon elle. Les ouvriers liés aux activités de mécano-soudure et de fabrication des composantes seront les premiers qui quitteront l'entreprise. Leur départ est programmé fin avril, au terme de la période de 30 jours prévue dans la phase 2 de la procédure Renault. Certains "cols blancs" qui ont des activités en lien avec les deux secteurs concernés feront également partie de ses premiers partants. Les activités d'assemblage, qui dans la chronologie de la production se trouvent en aval, cesseront quant à elles fin mai. La période restante permettra de produire encore un certain nombre de machines. (Belga)

"Certaines activités ont déjà cessé, d'autres pas encore", a précisé la porte-parole. Les fours de traitement thermique par exemple sont en cours d'arrêt selon elle. Les ouvriers liés aux activités de mécano-soudure et de fabrication des composantes seront les premiers qui quitteront l'entreprise. Leur départ est programmé fin avril, au terme de la période de 30 jours prévue dans la phase 2 de la procédure Renault. Certains "cols blancs" qui ont des activités en lien avec les deux secteurs concernés feront également partie de ses premiers partants. Les activités d'assemblage, qui dans la chronologie de la production se trouvent en aval, cesseront quant à elles fin mai. La période restante permettra de produire encore un certain nombre de machines. (Belga)