"Nous continuerons à tout faire pour que le climat d'investissement en Belgique soit le plus attractif possible. Les chiffres de l'emploi et des investissements démontrent déjà que les choses s'améliorent mais des fermetures comme celle d'aujourd'hui nous rappellent qu'il faut rester attentif aux évolutions mondiales", souligne la FEB. "Notre organisation a toujours considéré la fermeture d'une entreprise comme un drame, surtout quand cette dernière emploie plus de 2.000 personnes. Le but et l'essence de notre action consistent à ce que les entreprises viennent en Belgique et qu'elles y restent, pas le contraire. Mais parfois, les marchés se déplacent à l'autre bout du monde et il est difficile de retenir les moyens de production ici", ajoute encore l'organisation patronale. (Belga)

"Nous continuerons à tout faire pour que le climat d'investissement en Belgique soit le plus attractif possible. Les chiffres de l'emploi et des investissements démontrent déjà que les choses s'améliorent mais des fermetures comme celle d'aujourd'hui nous rappellent qu'il faut rester attentif aux évolutions mondiales", souligne la FEB. "Notre organisation a toujours considéré la fermeture d'une entreprise comme un drame, surtout quand cette dernière emploie plus de 2.000 personnes. Le but et l'essence de notre action consistent à ce que les entreprises viennent en Belgique et qu'elles y restent, pas le contraire. Mais parfois, les marchés se déplacent à l'autre bout du monde et il est difficile de retenir les moyens de production ici", ajoute encore l'organisation patronale. (Belga)