Femmes et franc-maçonnerie : pourquoi les frères se déchirent

15/12/18 à 10:25 - Mise à jour à 11:20
Du Le Vif/L'Express du 29/11/18

Intégrer les soeurs ? Au Grand Orient, les frères s'interrogent toujours. Le débat fait rage depuis une décennie, provoquant le départ de certains. Il devrait agiter le mandat du grand maître Henry Charpentier. Enquête dans un monde très peu désireux de s'ouvrir aux femmes.

L'ouvrage Rue Lessing. Vers la rénovation de la franc- maçonnerie (1), dont Le Vif/L'Express avait largement parlé fin octobre de l'année dernière, a provoqué des débats agités parmi les maçons. L'auteur, Jean Somers, octogénaire et initié depuis un demi-siècle au sein du Grand Orient de Belgique (GOB), s'y montrait sévère envers ses membres : " Ils vivent dans la mollesse comme les Romains antiques. Ils se conduisent comme des clients, comme des abonnés à un spectacle, comme des consommateurs du service qui leur est fourni en échange de leur cotisation. " Il n'y allait pas de main morte, dépeignant une maçonnerie homogène et conservatrice. Notamment au détriment des femmes.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires