C'est une infomration que rapportent les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad mercredi. Depuis le 26 juin, au moins une vingtaine de condamnations ont été rendues en ce sens.

Avec le confinement, le "Petit-Château" à Bruxelles, centre d'arrivée pour demandeurs de protection internationale en Belgique, a fermé ses portes. Si bien que d'un jour à l'autre, les demandeurs d'asile de ne pouvaient plus y demander l'accueil.

Depuis lors, les candidats doivent s'enregistrer en ligne pour demander un rendez-vous. Une fois qu'ils ont été invité à enregistrer leur demande d'asile, ils peuvent bénéficier de l'accueil, ce qui peut prendre parfois des semaines. De nombreux demandeurs d'asile échouent donc à la rue.

Au cours des semaines passées, nombreux sont ceux qui ont introduit une requête auprès du tribunal du travail pour faire valoir leur droit à l'accueil. Ce qui a mené à des dizaines de condamnations obligeant Fedasil à immédiatement accorder l'accueil. Selon la ministre de l'Asile et de la migration, Maggie De Block, Fedasil a bien exécuté toutes ces condamnations.

C'est une infomration que rapportent les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad mercredi. Depuis le 26 juin, au moins une vingtaine de condamnations ont été rendues en ce sens.Avec le confinement, le "Petit-Château" à Bruxelles, centre d'arrivée pour demandeurs de protection internationale en Belgique, a fermé ses portes. Si bien que d'un jour à l'autre, les demandeurs d'asile de ne pouvaient plus y demander l'accueil. Depuis lors, les candidats doivent s'enregistrer en ligne pour demander un rendez-vous. Une fois qu'ils ont été invité à enregistrer leur demande d'asile, ils peuvent bénéficier de l'accueil, ce qui peut prendre parfois des semaines. De nombreux demandeurs d'asile échouent donc à la rue. Au cours des semaines passées, nombreux sont ceux qui ont introduit une requête auprès du tribunal du travail pour faire valoir leur droit à l'accueil. Ce qui a mené à des dizaines de condamnations obligeant Fedasil à immédiatement accorder l'accueil. Selon la ministre de l'Asile et de la migration, Maggie De Block, Fedasil a bien exécuté toutes ces condamnations.