L'employée a reçu le courrier en cause mercredi matin vers 09h30, mais ne l'a pas ouvert directement. Elle a ensuite suivi une formation en ligne entre 10h00 et 12h00. C'est seulement à l'issue de cette formation qu'elle a ouvert l'enveloppe en question en vue de traiter son contenu. Elle a averti son manager et finalement prévenu la police vers 15h25. Un périmètre de sécurité a été déployé. La protection civile a été notamment mobilisée sur les lieux. Les premières analyses effectuées ont permis de déterminer qu'il s'agissait a priori de plâtre avec du calcaire et un produit chimique qui n'était pas de l'anthrax. Une analyse approfondie a été demandée. Après décontamination, l'employée exposée a pu rentrer chez elle. Le périmètre a été levé vers 19h15. Des scellés administratifs ont été posés par mesure de précaution, dans l'attente des résultats de l'analyse approfondie. Ceux-ci ont été communiqués à la police dans la soirée. Il apparaît que la poudre ne contenait aucun élément chimique, bactériologique ou biologique. La substance inconnue n'a pas pu être déterminée avec précision, mais elle n'est en rien toxique, contaminante ou dangereuse. (Belga)

L'employée a reçu le courrier en cause mercredi matin vers 09h30, mais ne l'a pas ouvert directement. Elle a ensuite suivi une formation en ligne entre 10h00 et 12h00. C'est seulement à l'issue de cette formation qu'elle a ouvert l'enveloppe en question en vue de traiter son contenu. Elle a averti son manager et finalement prévenu la police vers 15h25. Un périmètre de sécurité a été déployé. La protection civile a été notamment mobilisée sur les lieux. Les premières analyses effectuées ont permis de déterminer qu'il s'agissait a priori de plâtre avec du calcaire et un produit chimique qui n'était pas de l'anthrax. Une analyse approfondie a été demandée. Après décontamination, l'employée exposée a pu rentrer chez elle. Le périmètre a été levé vers 19h15. Des scellés administratifs ont été posés par mesure de précaution, dans l'attente des résultats de l'analyse approfondie. Ceux-ci ont été communiqués à la police dans la soirée. Il apparaît que la poudre ne contenait aucun élément chimique, bactériologique ou biologique. La substance inconnue n'a pas pu être déterminée avec précision, mais elle n'est en rien toxique, contaminante ou dangereuse. (Belga)