L'établissement hospitalier avait déclenché mardi matin le protocole prévu pour les cas d'infection potentielle au coronavirus car le patient, dans un état fébrile accompagné de toux, a récemment été en contact avec des collègues de nationalité chinoise qui effectuent régulièrement des allers-retours vers la Chine.

L'établissement hospitalier avait déclenché mardi matin le protocole prévu pour les cas d'infection potentielle au coronavirus car le patient, dans un état fébrile accompagné de toux, a récemment été en contact avec des collègues de nationalité chinoise qui effectuent régulièrement des allers-retours vers la Chine.