A la suite d'un coup de téléphone anonyme, une alerte à la bombe a été déclenchée en gare de Namur peu avant 17h00 et a nécessité son évacuation. Au bout de 45 minutes de fouilles, les services de déminage n'ont trouvé aucun élément suspect et l'accès aux quais et à la gare a été rétabli. Le trafic ferroviaire qui a été interrompu en pleine heure de pointe a été fortement impacté et ne sera rétabli que samedi matin. "Pour le moment, nous nous assurons que les voyageurs arrivent à bon port et que les trains soient en place pour les premiers départs du samedi", a précisé Infrabel. "Il est actuellement très difficile de quantifier le nombre de trains impacté, mais il y a beaucoup de retards impactant des milliers de voyageurs." Par ailleurs, une enquête de police a été ouverte afin de déterminer l'identité de la personne responsable de cette fausse alerte. (Belga)

A la suite d'un coup de téléphone anonyme, une alerte à la bombe a été déclenchée en gare de Namur peu avant 17h00 et a nécessité son évacuation. Au bout de 45 minutes de fouilles, les services de déminage n'ont trouvé aucun élément suspect et l'accès aux quais et à la gare a été rétabli. Le trafic ferroviaire qui a été interrompu en pleine heure de pointe a été fortement impacté et ne sera rétabli que samedi matin. "Pour le moment, nous nous assurons que les voyageurs arrivent à bon port et que les trains soient en place pour les premiers départs du samedi", a précisé Infrabel. "Il est actuellement très difficile de quantifier le nombre de trains impacté, mais il y a beaucoup de retards impactant des milliers de voyageurs." Par ailleurs, une enquête de police a été ouverte afin de déterminer l'identité de la personne responsable de cette fausse alerte. (Belga)