Pour mener à bien ce projet, les deux communes ont répondu en août dernier à l'appel à projets "Amélioration du vivre-ensemble et prévention du radicalisme" lancé par la Wallonie. Retenu, le projet de Farciennes et d'Aiseau-Presles va faire l'objet d'une subvention de 200.000 euros, soit la plus importante accordée dans le cadre de l'appel à projets. Les deux communes vont également ajouter une participation sur fonds propres. La cellule doit devenir un endroit de centralisation d'informations venant de la police, d'un guichet social et de la société de logements sociaux. Elle doit également initier dans les quartiers des ateliers favorisant l'esprit critique à l'égard de potentiels contenus de propagande. (Belga)

Pour mener à bien ce projet, les deux communes ont répondu en août dernier à l'appel à projets "Amélioration du vivre-ensemble et prévention du radicalisme" lancé par la Wallonie. Retenu, le projet de Farciennes et d'Aiseau-Presles va faire l'objet d'une subvention de 200.000 euros, soit la plus importante accordée dans le cadre de l'appel à projets. Les deux communes vont également ajouter une participation sur fonds propres. La cellule doit devenir un endroit de centralisation d'informations venant de la police, d'un guichet social et de la société de logements sociaux. Elle doit également initier dans les quartiers des ateliers favorisant l'esprit critique à l'égard de potentiels contenus de propagande. (Belga)