Lundi soir, Brussels Airlines a décidé d'annuler 4 vols opérés pour le compte de ThomasCook vers et depuis la Tunisie, bloquant au sol quelque 350 touristes. Dans le même temps, plusieurs voyageurs ont fait état d'hôteliers leur demandant de payer une deuxième fois leur séjour, ThomasCook ne leur ayant pas versé les sommes dues. Les montants réclamés dépassent parfois le millier d'euros. Mardi, le ministre en charge du dossier a appelé les touristes à ne pas répondre à ces sollicitations.

Le fonds de garantie voyage peut en effet rembourser les voyageurs dont les vacances ont été annulées ou rapatrier ceux qui sont bloqués à l'étranger mais n'interviendra pas dans le remboursement de frais supplémentaires, a-t-il affirmé. "Ce sont des situations terribles. Les hôteliers profitent de la situation difficile dans laquelle se trouvent les touristes. Je n'ai qu'un conseil à donner aux voyageurs: n'accédez pas à ces demandes", a déclaré Wouter Beke (CD&V). Un discours également tenu par Mark De Vriendt, le directeur du fonds de garantie.

Ces frais supplémentaires réclamés par les hôteliers "sont complètement contraires aux règles de droit. Les voyageurs concernés doivent s'adresser aux autorités locales ou à l'ambassade", a-t-il expliqué. Sur son site internet, le fonds conseille également aux touristes de ne pas réserver, à leurs frais, un vol retour, au risque de ne pas être remboursés.

Le fonds de garantie conseille aux clients de ne plus verser d'argent à Thomas Cook

Sur son site internet, le fonds de garantie voyages conseille mardi aux clients de Thomas Cook Belgique de ne plus effectuer un seul paiement vers l'entreprise, comme un acompte ou un solde restant pour un voyage déjà réservé. S'ils venaient à le faire, le fonds pourrait leur refuser le remboursement.

Bien que ThomasCook ne soit pas officiellement en faillite, le fonds de garantie voyages a constaté mardi "l'insolvabilité financière" du groupe et peut donc agir. Le fonds donne pour l'instant priorité aux voyageurs qui se trouvent à l'étranger. Il s'agit avant tout de 350 clients de ThomasCook Belgique en Tunisie qui ont vu leur vol retour annulé par Brussels Airlines. Les autres dossiers seront traités chronologiquement, suivant les dates de départ.

Le fonds invite les personnes concernées à consulter son site internet, régulièrement mis à jour, et prévient qu'il s'occupera de tous les dossiers, mais que "le traitement de ceux-ci prendra du temps". Les personnes ayant réservé un futur voyage auprès de ThomasCook peuvent dès aujourd'hui soumettre une demande d'intervention auprès du fonds. Les clients actuellement à l'étranger sont priés de ne pas organiser leur vol retour de leur propre initiative. Les nouveaux billets ne seront en effet pas remboursés par le fonds, qui rappelle également qu'en aucun cas les clients ne doivent repayer leur voyage. En cas de problèmes avec "votre hôtelier ou un autre fournisseur de services pour votre voyage", le centre de crise des Affaires étrangères peut être contacté au 0032/2.501.40.00.