En commission de l'environnement du parlement bruxellois, Fadila Laanan s'est refusée à parler d' " audit ", comme l'avait demandé le député Ecolo Arnaud Pinxteren, " car cela reviendrait à jeter l'opprobre sur l'institution ". La socialiste devrait revenir prochainement devant les députés avec des propositions concrètes pour mener cette analyse à bien. " Il est certain que des améliorations peuvent être apportées au niveau de l'agence ", a-t-elle concédé.