Comme d'autres géants de la Silicon Valley, le réseau social s'était rapidement mis au télétravail après le début de la pandémie. "La santé et la sécurité de nos employés et des membres de nos communautés sont notre priorité absolue et nous adoptons une approche mesurée pour la réouverture des bureaux", a indiqué une porte-parole du groupe, Chloe Meyere, dans un message transmis à l'AFP. La distanciation sociale et le port du masque resteront de rigueur. Les bureaux de la Silicon Valley rouvriront dans un premier temps à 10% de leurs capacités. Les autres sites du réseau social rouvriront ensuite, au cas par cas, à partir du 2 juillet, et ce jusqu'à 50% de leurs capacités. Ce seuil ne devrait pas être atteint avant le 7 septembre pour les plus grands emplacements. Tous les employés peuvent continuer à travailler depuis leur domicile jusqu'au 2 juillet. Ceux qui ne sont pas officiellement en télétravail pourront ensuite le faire pendant encore un mois après la réouverture à 50% de leur site. Pour décider de la réouverture d'un bureau, Facebook prendra en compte plusieurs éléments clés, dont le taux d'infection, le taux de vaccination et les consignes des autorités. Alors que la campagne de vaccination va bon train aux États-Unis, de nombreuses entreprises commencent à envisager "la vie d'après" au bureau. Microsoft a ainsi annoncé lundi une réouverture à plus grande échelle de ses bureaux dans le monde avec un système "hybride", mélange de télétravail et de présentiel. Dans la Silicon Valley, Alphabet, la maison-mère de Google, a prolongé sa politique de travail à domicile pour la plupart des employés au moins jusque au moins septembre 2021. Twitter l'a étendue indéfiniment. Spotify et Salesforce ont dit vouloir laisser le choix à leurs salariés de revenir au bureau ou pas (ou partiellement). (Belga)

Comme d'autres géants de la Silicon Valley, le réseau social s'était rapidement mis au télétravail après le début de la pandémie. "La santé et la sécurité de nos employés et des membres de nos communautés sont notre priorité absolue et nous adoptons une approche mesurée pour la réouverture des bureaux", a indiqué une porte-parole du groupe, Chloe Meyere, dans un message transmis à l'AFP. La distanciation sociale et le port du masque resteront de rigueur. Les bureaux de la Silicon Valley rouvriront dans un premier temps à 10% de leurs capacités. Les autres sites du réseau social rouvriront ensuite, au cas par cas, à partir du 2 juillet, et ce jusqu'à 50% de leurs capacités. Ce seuil ne devrait pas être atteint avant le 7 septembre pour les plus grands emplacements. Tous les employés peuvent continuer à travailler depuis leur domicile jusqu'au 2 juillet. Ceux qui ne sont pas officiellement en télétravail pourront ensuite le faire pendant encore un mois après la réouverture à 50% de leur site. Pour décider de la réouverture d'un bureau, Facebook prendra en compte plusieurs éléments clés, dont le taux d'infection, le taux de vaccination et les consignes des autorités. Alors que la campagne de vaccination va bon train aux États-Unis, de nombreuses entreprises commencent à envisager "la vie d'après" au bureau. Microsoft a ainsi annoncé lundi une réouverture à plus grande échelle de ses bureaux dans le monde avec un système "hybride", mélange de télétravail et de présentiel. Dans la Silicon Valley, Alphabet, la maison-mère de Google, a prolongé sa politique de travail à domicile pour la plupart des employés au moins jusque au moins septembre 2021. Twitter l'a étendue indéfiniment. Spotify et Salesforce ont dit vouloir laisser le choix à leurs salariés de revenir au bureau ou pas (ou partiellement). (Belga)