De la transition sociale et écologique à l'objectif du plein emploi à l'horizon 2030 en passant par la lutte contre la pauvreté et la participation citoyenne, ces lignes directrices, que différents médias ont publiées, devraient permettre à la Wallonie de faire face "aux multiples défis" qui l'attendent, ont indiqué PS et Ecolo. Dans ce cadre, les partenaires potentiels entendent notamment doter la Wallonie d'un plan de transition sociale et écologique qui succèdera au plan Marshall. Ce dernier se structurera autour d'un nombre très limité de projets-phares prioritaires et de réformes "basculantes" - un qualificatif cher à Ecolo - réparties entre la transition écologique (isolation, mobilité, énergie renouvelable, agriculture et alimentation), la transition des savoirs et des savoir-faire (formations, stages, valorisation des compétences, etc.) et la transition économique (économie circulaire, silver economy, etc.) PS et Ecolo visent par ailleurs le plein emploi en 2030 et comptent relancer la réforme des Aides à la promotion de l'Emploi (APE), "en concertation avec les acteurs" du secteur. Un nouveau pôle de compétitivité sera également créé autour des métiers du numérique. Les rencontres entre les deux partis et la société civile sont programmées ce jeudi au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et vendredi au Parlement de Wallonie à Namur. Des représentants des réseaux de l'enseignement, du Fonds de la Recherche Scientifique (FNRS), de l'Association des Journalistes professionnels (AJP), des associations de jeunesse, des ONG comme Greenpeace, du Forem ou encore des acteurs économiques tels que la Sogepa y ont notamment été conviés. (Belga)

De la transition sociale et écologique à l'objectif du plein emploi à l'horizon 2030 en passant par la lutte contre la pauvreté et la participation citoyenne, ces lignes directrices, que différents médias ont publiées, devraient permettre à la Wallonie de faire face "aux multiples défis" qui l'attendent, ont indiqué PS et Ecolo. Dans ce cadre, les partenaires potentiels entendent notamment doter la Wallonie d'un plan de transition sociale et écologique qui succèdera au plan Marshall. Ce dernier se structurera autour d'un nombre très limité de projets-phares prioritaires et de réformes "basculantes" - un qualificatif cher à Ecolo - réparties entre la transition écologique (isolation, mobilité, énergie renouvelable, agriculture et alimentation), la transition des savoirs et des savoir-faire (formations, stages, valorisation des compétences, etc.) et la transition économique (économie circulaire, silver economy, etc.) PS et Ecolo visent par ailleurs le plein emploi en 2030 et comptent relancer la réforme des Aides à la promotion de l'Emploi (APE), "en concertation avec les acteurs" du secteur. Un nouveau pôle de compétitivité sera également créé autour des métiers du numérique. Les rencontres entre les deux partis et la société civile sont programmées ce jeudi au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et vendredi au Parlement de Wallonie à Namur. Des représentants des réseaux de l'enseignement, du Fonds de la Recherche Scientifique (FNRS), de l'Association des Journalistes professionnels (AJP), des associations de jeunesse, des ONG comme Greenpeace, du Forem ou encore des acteurs économiques tels que la Sogepa y ont notamment été conviés. (Belga)