Ah, la famille ! Aucun " fils de " n'y échappe. L'étiquette renvoie en permanence à la présomption d'hérédité et à la revendication d'identité. Fabian Maingain sert parfaitement l'illustration : son père, Olivier, est libéral, président de DéFI (ex-FDF ou Fédéralistes démocrates francophones), député fédéral et bourgmestre ; le fils, libéral aussi, élu DéFi, était député régional sous la précédente législature (il ne se représentait pas le 26 mai dernier) et échevin à la Ville de Bruxelles. La présomption d'hérédité est donc aux " fils de " ce que le " délit de faciès " est aux étrangers. Une sorte de culpabilité que rappelle sans cesse le regard des autres et contre laquelle toute affirmation d'innocence reste vaine. Elève, il est pris à partie par des professeurs qui commentent, parfois durement, les déclarations paternelles. " Vous savez, mon père, soit on l'aime, soit on ne l'aime pas. L'impact n'est pas toujours positif ", signale-t-il au Vif/l'Express.
...