Selon celui-ci, en fonction du déroulement de l'action, la mission sera donnée à la police d'agir de manière adaptée. La Grand-Place reste interdite à toute manifestation en tant que zone neutre, a-t-il rappelé. "Malheureusement, suite à plusieurs rencontres entre Extinction Rebellion et la zone de police, une solution négociée n'a pas pu être trouvée malgré les multiples appels de la zone de police à trouver un compromis, comme c'est le cas pour les 1.000 manifestations par an qu'accueille la Ville de Bruxelles", a déploré le bourgmestre par voie de communiqué. Selon Philippe Close, à ce jour, aucune demande d'autorisation n'a été introduite par Extinction Rebellion. L'association a annoncé une action de désobéissance civile le 20 décembre sur la Grand-Place de Bruxelles pour fêter sa première année d'existence en Belgique. Elle prévoit un rassemblement des militants afin de lire collectivement leur "deuxième déclaration de rébellion". Comme la Grand-Place est une zone neutre les activistes d'Extinction Rebellion demandent aux participants de ne pas porter de vêtements ou d'accessoires qui pourraient révéler leur intention, et ainsi éviter d'être interceptés par la police. Philippe Close a souligné qu'il ne s'agissait pas d'une manifestation autorisée. "Il faut que les personnes qui veulent s'y rendre soient mises au courant pour éviter tout malentendu sur le caractère de cette action", a insisté le bourgmestre. "En fonction de son déroulement, mission sera donnée à la police d'agir de manière adaptée", a-t-il conclu. (Belga)

Selon celui-ci, en fonction du déroulement de l'action, la mission sera donnée à la police d'agir de manière adaptée. La Grand-Place reste interdite à toute manifestation en tant que zone neutre, a-t-il rappelé. "Malheureusement, suite à plusieurs rencontres entre Extinction Rebellion et la zone de police, une solution négociée n'a pas pu être trouvée malgré les multiples appels de la zone de police à trouver un compromis, comme c'est le cas pour les 1.000 manifestations par an qu'accueille la Ville de Bruxelles", a déploré le bourgmestre par voie de communiqué. Selon Philippe Close, à ce jour, aucune demande d'autorisation n'a été introduite par Extinction Rebellion. L'association a annoncé une action de désobéissance civile le 20 décembre sur la Grand-Place de Bruxelles pour fêter sa première année d'existence en Belgique. Elle prévoit un rassemblement des militants afin de lire collectivement leur "deuxième déclaration de rébellion". Comme la Grand-Place est une zone neutre les activistes d'Extinction Rebellion demandent aux participants de ne pas porter de vêtements ou d'accessoires qui pourraient révéler leur intention, et ainsi éviter d'être interceptés par la police. Philippe Close a souligné qu'il ne s'agissait pas d'une manifestation autorisée. "Il faut que les personnes qui veulent s'y rendre soient mises au courant pour éviter tout malentendu sur le caractère de cette action", a insisté le bourgmestre. "En fonction de son déroulement, mission sera donnée à la police d'agir de manière adaptée", a-t-il conclu. (Belga)