Plus de 600 travailleurs ont manifesté, mardi, à Namur, en marge des 2 réunions sur l'avenir du secteur prévues avec des représentants d'Ecolo et, ensuite, avec le ministre libéral. Une rencontre avec le PS est par ailleurs prévue demain/mercredi matin à Liège.

"Les positions du MR sont les positions que nous défendons depuis longtemps", a souligné le responsable du syndicat socialiste. "Pour eux, pas question de rendre le décret sur les exportations d'armes plus contraignant. Pas question non plus que la Wallonie aille plus vite que l'Union européenne. Enfin, le secteur de la défense, tout comme celui des aéroports, doit faire partie des axes prioritaires de la politique du futur gouvernement", a détaillé Gianni Angelucci.

"Par ailleurs, le MR s'est engagé à défendre l'urgence des signatures - pour les licences en cours, ndlr - à condition que toutes les conditions soient réunies", a-t-il poursuivi.

Du côté du ministre Jeholet, l'entretien a été qualifié de "cordial et constructif", sans autres commentaires.

Plus tôt dans la journée, la délégation de travailleurs, venant principalement de la FN et de John Cockerill (ec-CMI Défense), avait été reçue par des représentants d'Ecolo. "Si les discussions ont parfois été difficiles, les portes ne sont pas fermées", avait affirmé Gianni Angelucci au terme de cette première rencontre.

"A court terme, Ecolo s'est engagé à faire remonter aux négociateurs wallons les nouveaux éléments que nous avons mis sur la table", en termes de commandes en cours et de délais notamment, avait-il expliqué.

"Nous avions effectivement besoin d'informations, en ce qui concerne le nombre de licences déposées et le timing. Nous tiendrons compte, dans les discussions relatives à la formation du prochain gouvernement, des éléments dont nous disposons désormais", avait pour sa part confirmé la députée wallonne Hélène Ryckmans en rappelant toutefois l'importance d'une diversification du marché.