Les autorités ont à ce stade recensé 45 morts, dont neuf étrangers dans la capitale Colombo, 67 à Negombo, une localité plus au nord, et 25 à Batticaloa, dans l'est du pays. Le Premier ministre sri-lankais Ranil Wickremesinghe a fustigé dimanche des "attaques lâches". "Je condamne fortement les attaques lâches sur notre peuple aujourd'hui. J'appelle tous les Sri-Lankais à rester unis et fort en ces temps tragique", a-t-il écrit sur son compte Twitter officiel, ajoutant que le gouvernement prenait des "mesures immédiates pour contenir la situation". (Belga)

Les autorités ont à ce stade recensé 45 morts, dont neuf étrangers dans la capitale Colombo, 67 à Negombo, une localité plus au nord, et 25 à Batticaloa, dans l'est du pays. Le Premier ministre sri-lankais Ranil Wickremesinghe a fustigé dimanche des "attaques lâches". "Je condamne fortement les attaques lâches sur notre peuple aujourd'hui. J'appelle tous les Sri-Lankais à rester unis et fort en ces temps tragique", a-t-il écrit sur son compte Twitter officiel, ajoutant que le gouvernement prenait des "mesures immédiates pour contenir la situation". (Belga)