"Nous avons désespérément besoin de matériel médical pour les cas critiques de brûlures", a dit à l'AFP le docteur Moses Batima, directeur général adjoint de l'Agence des fournitures médicales au ministère de la Santé. "Nous avons besoin de liquides de perfusion, de consommables médicaux pour panser les plaies, de bandages et d'antidouleur", a-t-il précisé. Les services hospitaliers ont puisé dans leurs réserves et du matériel de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est arrivé lundi à l'aéroport, a-t-il rapporté, ajoutant que les hôpitaux bénéficient aussi de dons mais que cela ne suffit pas. "Nous appelons à l'aide la communauté internationale pour des équipements médicaux pour les cas les plus graves", a-t-il dit. Au moins 101 personnes ont été tuées et 91 blessées dans l'explosion d'un camion-citerne percuté par un poids lourd vendredi soir dans la zone industrielle de la capitale, selon le dernier bilan fourni par les autorités et datant de dimanche en début de soirée. Le feu s'est propagé au quartier alentour. Selon des témoins, la majorité des victimes sont des vendeurs ambulants et des motocyclistes piégés par les flammes alors qu'ils tentaient de récupérer le carburant s'échappant du camion-citerne accidenté. Le président Julius Maada Bio a annoncé dimanche un deuil national de trois jours à partir de lundi. (Belga)

"Nous avons désespérément besoin de matériel médical pour les cas critiques de brûlures", a dit à l'AFP le docteur Moses Batima, directeur général adjoint de l'Agence des fournitures médicales au ministère de la Santé. "Nous avons besoin de liquides de perfusion, de consommables médicaux pour panser les plaies, de bandages et d'antidouleur", a-t-il précisé. Les services hospitaliers ont puisé dans leurs réserves et du matériel de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est arrivé lundi à l'aéroport, a-t-il rapporté, ajoutant que les hôpitaux bénéficient aussi de dons mais que cela ne suffit pas. "Nous appelons à l'aide la communauté internationale pour des équipements médicaux pour les cas les plus graves", a-t-il dit. Au moins 101 personnes ont été tuées et 91 blessées dans l'explosion d'un camion-citerne percuté par un poids lourd vendredi soir dans la zone industrielle de la capitale, selon le dernier bilan fourni par les autorités et datant de dimanche en début de soirée. Le feu s'est propagé au quartier alentour. Selon des témoins, la majorité des victimes sont des vendeurs ambulants et des motocyclistes piégés par les flammes alors qu'ils tentaient de récupérer le carburant s'échappant du camion-citerne accidenté. Le président Julius Maada Bio a annoncé dimanche un deuil national de trois jours à partir de lundi. (Belga)