"Une femme, âgée de 56 ans et qui était dans un état très grave, a succombé à ses blessures", a indiqué sur Twitter la vice-gouverneure de la deuxième ville de Russie, Anna Mitianina. Vingt-trois personnes blessées dans l'attentat à la bombe restent en soins dans les hôpitaux de l'ancienne capitale impériale, dont quatre dans un état grave, selon les médecins. L'auteur présumé de l'attaque du 3 avril, Akbarjon Djalilov, un jeune homme de 22 ans originaire du Kirghizstan aux motivations floues, a également été tué dans l'attentat. La justice russe a placé en détention dix personnes originaires de pays d'Asie centrale, soupçonnées d'être des complices de Djalilov, dont deux frères arrêtés près de Moscou et accusés d'avoir directement participé à l'organisation de l'attentat. Le patron des services de sécurité russes (FSB), Alexandre Bortnikov, a annoncé jeudi avoir "quasiment identifié" jeudi le ou les commanditaire(s) de l'attentat, jusqu'à présent non revendiqué, sans plus de précisions. (Belga)

"Une femme, âgée de 56 ans et qui était dans un état très grave, a succombé à ses blessures", a indiqué sur Twitter la vice-gouverneure de la deuxième ville de Russie, Anna Mitianina. Vingt-trois personnes blessées dans l'attentat à la bombe restent en soins dans les hôpitaux de l'ancienne capitale impériale, dont quatre dans un état grave, selon les médecins. L'auteur présumé de l'attaque du 3 avril, Akbarjon Djalilov, un jeune homme de 22 ans originaire du Kirghizstan aux motivations floues, a également été tué dans l'attentat. La justice russe a placé en détention dix personnes originaires de pays d'Asie centrale, soupçonnées d'être des complices de Djalilov, dont deux frères arrêtés près de Moscou et accusés d'avoir directement participé à l'organisation de l'attentat. Le patron des services de sécurité russes (FSB), Alexandre Bortnikov, a annoncé jeudi avoir "quasiment identifié" jeudi le ou les commanditaire(s) de l'attentat, jusqu'à présent non revendiqué, sans plus de précisions. (Belga)