Dans ce long texte de quelque 260 pages consacré à la famille et au mariage et intitulé "Amoris Laetitia" ("La joie de l'amour"), le pape n'évoque cependant pas directement l'accès à la communion, au coeur de la revendication des catholiques divorcés et remariés civilement. Les couples hétérosexuels en union libre ou mariés seulement civilement peuvent aussi être des "signes d'amour" à prendre en compte quand ils atteignent une "stabilité consistante à travers un lien public", ou lorsque leur union est "caractérisée par une affection profonde", écrit le pape. "En ce qui concerne le projet d'assimiler au mariage les unions entre personnes homosexuelles, il n'y a aucun fondement pour assimiler ou établir des analogies, même lointaines, entre les unions homosexuelles et le dessein de Dieu sur le mariage et la famille", écrit le pape. (Belga)

Dans ce long texte de quelque 260 pages consacré à la famille et au mariage et intitulé "Amoris Laetitia" ("La joie de l'amour"), le pape n'évoque cependant pas directement l'accès à la communion, au coeur de la revendication des catholiques divorcés et remariés civilement. Les couples hétérosexuels en union libre ou mariés seulement civilement peuvent aussi être des "signes d'amour" à prendre en compte quand ils atteignent une "stabilité consistante à travers un lien public", ou lorsque leur union est "caractérisée par une affection profonde", écrit le pape. "En ce qui concerne le projet d'assimiler au mariage les unions entre personnes homosexuelles, il n'y a aucun fondement pour assimiler ou établir des analogies, même lointaines, entre les unions homosexuelles et le dessein de Dieu sur le mariage et la famille", écrit le pape. (Belga)