Tant à la réunion en salle de Berlin (8.00) qu'à celle de Metz (7.98), Anne Zagré a battu son record personnel (8.03) établi à Gand en 2015. "Je suis en grande forme et c'est une très bonne nouvelle. Je me sens bien, sereine et j'ai réussi à me tenir à mon programme d'entraînement physique", a déclaré Anne Zagré. "J'aborde ce championnat de manière détendue. Je le considère comme un des nombreux meetings internationaux. Maintenant, plus qu'à attendre et voir ce qu'il se passe", a-t-elle poursuivi. Avec son record personnel de 7.98, Anne Zagré n'est qu'à 6/100es du record belge (7.92) détenu par Eline Berings. La Gantoise avait réalisé son meilleur temps en 2009 à Turin, où elle a remporté la finale à l'Euro. "Je ne pense pas au record d'Eline. La seule chose que je veux faire ici, c'est courir vite", souligne la sportive. "Bien sûr, tout est possible mais je ne me suis pas fixé de temps précis à atteindre. On verra bien." Il y a deux ans, Anne Zagré avait terminé 17e de l'Euro 2015 en salle à Prague, une grosse déception pour l'athlète belge. "Je n'en garde pas de très bons souvenirs", a-t-elle plaisanté. "C'était ma première compétition européenne en salle. Mon chrono (8.15) n'était pas vraiment catastrophique et ça m'a surpris que je n'ai pas pu accéder aux demi-finales. Mais bon, c'est oublié." Sa prestation décevante l'été dernier durant les Jeux olympiques de Rio l'a également poussée à rebondir. Anne Zagré avait littéralement été disqualifiée lors de la demi-finale du 100m haies pour n'avoir pas franchi certaines haies. "La pilule a été difficile à avaler mais je suis passée à autre chose", explique-t-elle. "Mes bons chronos lors de cette saison en salle ont certainement joué un rôle. Je constate que je fais des progrès et c'est psychologiquement très important." Vendredi, Anne Zagré veut avant toute chose passer les séries et les demi-finales. "Ensuite, nous verrons. Deux Allemandes (Pamela Dutkiewicz et Cindy Roleder, ndlr.) se distinguent particulièrement et semblent très fortes, mais là-bas, tout se joue en théorie dans un mouchoir de poche. Dans une épreuve telle que le 60m haies, il est de toute façon très difficile de faire des prévisions. Je ne dis pas que je vais être sur le podium, mais ce n'est pas impossible. Je me sens en forme", a-t-elle conclu. (Belga)

Tant à la réunion en salle de Berlin (8.00) qu'à celle de Metz (7.98), Anne Zagré a battu son record personnel (8.03) établi à Gand en 2015. "Je suis en grande forme et c'est une très bonne nouvelle. Je me sens bien, sereine et j'ai réussi à me tenir à mon programme d'entraînement physique", a déclaré Anne Zagré. "J'aborde ce championnat de manière détendue. Je le considère comme un des nombreux meetings internationaux. Maintenant, plus qu'à attendre et voir ce qu'il se passe", a-t-elle poursuivi. Avec son record personnel de 7.98, Anne Zagré n'est qu'à 6/100es du record belge (7.92) détenu par Eline Berings. La Gantoise avait réalisé son meilleur temps en 2009 à Turin, où elle a remporté la finale à l'Euro. "Je ne pense pas au record d'Eline. La seule chose que je veux faire ici, c'est courir vite", souligne la sportive. "Bien sûr, tout est possible mais je ne me suis pas fixé de temps précis à atteindre. On verra bien." Il y a deux ans, Anne Zagré avait terminé 17e de l'Euro 2015 en salle à Prague, une grosse déception pour l'athlète belge. "Je n'en garde pas de très bons souvenirs", a-t-elle plaisanté. "C'était ma première compétition européenne en salle. Mon chrono (8.15) n'était pas vraiment catastrophique et ça m'a surpris que je n'ai pas pu accéder aux demi-finales. Mais bon, c'est oublié." Sa prestation décevante l'été dernier durant les Jeux olympiques de Rio l'a également poussée à rebondir. Anne Zagré avait littéralement été disqualifiée lors de la demi-finale du 100m haies pour n'avoir pas franchi certaines haies. "La pilule a été difficile à avaler mais je suis passée à autre chose", explique-t-elle. "Mes bons chronos lors de cette saison en salle ont certainement joué un rôle. Je constate que je fais des progrès et c'est psychologiquement très important." Vendredi, Anne Zagré veut avant toute chose passer les séries et les demi-finales. "Ensuite, nous verrons. Deux Allemandes (Pamela Dutkiewicz et Cindy Roleder, ndlr.) se distinguent particulièrement et semblent très fortes, mais là-bas, tout se joue en théorie dans un mouchoir de poche. Dans une épreuve telle que le 60m haies, il est de toute façon très difficile de faire des prévisions. Je ne dis pas que je vais être sur le podium, mais ce n'est pas impossible. Je me sens en forme", a-t-elle conclu. (Belga)