"Nous avons un mur très puissant", a déclaré M. Trump aux journalistes à Washington. "Le scier et une chose, mais il est facilement réparable", a-t-il ajouté. Le quotidien Washington Post a rapporté samedi que des contrebandiers en provenance du Mexique s'étaient introduits aux Etats-Unis ces derniers mois en perçant des trous dans de nouvelles sections du mur frontalier, faites de béton et d'acier, à l'aide de scies disponibles dans le commerce de détail pour environ 100 dollars. Promesse phare de la campagne 2016 du magnat de l'immobilier, la construction du mur tout au long de la frontière mexicaine peine à se concrétiser, le Congrès refusant de débloquer les fonds nécessaires à son financement. (Belga)