"Une interview hallucinante ", " un moment de télévision historique " : dans la presse, les réactions abondaient au sujet du clash entre la présentatrice de l'émission Terzake et son invité, Dries Van Langenhove, fraîchement désigné tête de liste Vlaams Belang.

Il y a une semaine, le député de 81 ans, Herman De Croo (Open VLD), annonçait en direct, et non sans fierté, qu'il ne toucherait pas aux 376 000 euros d'indemnité de départ auxquels il a droit. Sa décision faisait suite à la vague de critiques que s'étaient attirées, quelques jours plus tôt, le ministre flamand de la Santé, Jo Vandeurzen (CD&V), et son collègue de parti Pieter De Crem.

Depuis plusieurs années déjà, la Flandre souffre d'une pénurie structurelle d'enseignants. La situation actuelle est toutefois devenue alarmante : selon l'Office flamand de l'emploi (VDAB), un millier de postes à pourvoir demeurent désespérément vacants. C'est environ deux fois plus qu'il y a un an.

Les enfants sont innocents, par définition. Les nôtres, du moins. Ceux des combattants belges partis rejoindre l'Etat islamique en Syrie et en Irak n'ont, eux, pas le privilège de bénéficier de cette évidence.

"La seule empreinte digitale qu'ils auront de moi est celle de mon majeur." Ce doigt d'honneur, adressé aux autorités belges, provient du célèbre caricaturiste flamand Lectrr. Sur Twitter, l'artiste a rejoint le mouvement #IkWeiger (je refuse), massivement relayé par les internautes pour dénoncer l'approbation, par la commission de l'intérieur de la Chambre, d'un projet de loi du ministre Jan Jambon (N-VA).