Les 291 rebelles rwandais appartenaient au groupe armé Conseil national pour la renaissance et la démocratie (CNRD), une dissidence des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Onze enfants étaient avec eux. "Ces rebelles ont été capturés par l'armée congolaise lors d'opérations lancées contre leurs fiefs depuis le 26 novembre dans les hauts plateaux de Kalehe", dans le Sud-Kivu, a indiqué le major Louis-Claude Tshimwang, l'un des porte-parole de l'armée congolaise dans la région. "D'autres dépendants qui sont restés dans le camp militaire congolais de Nyamunyunyi ont été mis à la disposition du gouvernement provincial" du Sud-Kivu en vue "d'une bonne prise en charge et des préparatifs de leur rapatriement". Le 8 décembre, l'armée congolaise avait fait état de la reddition de 1.200 rebelles hutus rwandais du CNRD dans la province du Sud-Kivu. (Belga)

Les 291 rebelles rwandais appartenaient au groupe armé Conseil national pour la renaissance et la démocratie (CNRD), une dissidence des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Onze enfants étaient avec eux. "Ces rebelles ont été capturés par l'armée congolaise lors d'opérations lancées contre leurs fiefs depuis le 26 novembre dans les hauts plateaux de Kalehe", dans le Sud-Kivu, a indiqué le major Louis-Claude Tshimwang, l'un des porte-parole de l'armée congolaise dans la région. "D'autres dépendants qui sont restés dans le camp militaire congolais de Nyamunyunyi ont été mis à la disposition du gouvernement provincial" du Sud-Kivu en vue "d'une bonne prise en charge et des préparatifs de leur rapatriement". Le 8 décembre, l'armée congolaise avait fait état de la reddition de 1.200 rebelles hutus rwandais du CNRD dans la province du Sud-Kivu. (Belga)