Dans une adresse enregistrée à la population, diffusée sur les radios locales et réseaux sociaux, le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu a "confirmé l'éruption du volcan Nyiragongo depuis ce 22 mai vers 19H00" locales. "Les investigations sont en cours et la population doit suivre les orientations de la protection civile", a déclaré le général Constant Ndima dans cet enregistrement audio dont une copie a été transmise à l'AFP, appelant au "calme". "Nous allons donner de plus amples explications à la population pour la canaliser vers les directions où elle sera en sécurité", a ajouté le gouverneur, qui est en charge de la gestion de la province depuis l'instauration de l'état de siège dans la région le 6 mai pour lutter contre les groupes armés. Selon un document interne de la mission de l'ONU en RDC (Monusco), dont l'AFP a eu copie, un hélicoptère onusien a "mené un vol de reconnaissance au-dessus de la zone et a confirmé des activités d'éruption sur le Nyiragongo". "Cependant, la coulée de lave se dirige vers le Rwanda. La ville de Goma et ses environs sont à l'abri", estime cette évaluation. Goma abrite un important contingent de Casques bleus et de nombreux membres du personnel de la Monusco. Elle est aussi la base de nombreuses ONG et autres organisations internationales. (Belga)

Dans une adresse enregistrée à la population, diffusée sur les radios locales et réseaux sociaux, le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu a "confirmé l'éruption du volcan Nyiragongo depuis ce 22 mai vers 19H00" locales. "Les investigations sont en cours et la population doit suivre les orientations de la protection civile", a déclaré le général Constant Ndima dans cet enregistrement audio dont une copie a été transmise à l'AFP, appelant au "calme". "Nous allons donner de plus amples explications à la population pour la canaliser vers les directions où elle sera en sécurité", a ajouté le gouverneur, qui est en charge de la gestion de la province depuis l'instauration de l'état de siège dans la région le 6 mai pour lutter contre les groupes armés. Selon un document interne de la mission de l'ONU en RDC (Monusco), dont l'AFP a eu copie, un hélicoptère onusien a "mené un vol de reconnaissance au-dessus de la zone et a confirmé des activités d'éruption sur le Nyiragongo". "Cependant, la coulée de lave se dirige vers le Rwanda. La ville de Goma et ses environs sont à l'abri", estime cette évaluation. Goma abrite un important contingent de Casques bleus et de nombreux membres du personnel de la Monusco. Elle est aussi la base de nombreuses ONG et autres organisations internationales. (Belga)