Le cercueil, décoré des couleurs espagnoles, était porté par huit membres de sa famille, dont son arrière petit-fils Louis de Bourbon. Ce cousin éloigné du roi d'Espagne Felipe VI est considéré par les légitimistes comme le prétendant au trône de France. Les restes mortuaires doivent à présent être transférés au cimetière de Mingorubbio dans le nord de Madrid, où repose l'épouse du dictateur. Le transport de la dépouille s'effectue en hélicoptère. Les héritiers de Franco ont mené une guérilla judiciaire et tenté de le faire enterrer dans la cathédrale de l'Almudena en plein centre de Madrid, où gît la fille du dictateur, mais se sont heurtés au refus de la justice. La Cour suprême, plus haute instance judiciaire du pays, avait rejeté fin septembre le recours présenté par les descendants du dictateur, dernier obstacle à cette exhumation. (Belga)