Environ 7.000 personnes habitant Ambae, une petite île du nord de cet archipel du Pacifique, ont été évacuées à cause de l'éruption du volcan Manaro Voui. Le volcan avait grondé pendant plusieurs semaines avant d'envoyer au cours du week-end une pluie de cendres et de roches sur leurs villages. Les autorités, qui ont décrété l'état d'urgence, ont relevé à quatre le niveau d'alerte face au volcan, correspondant à "une éruption modérée". Elles ont mis en garde contre la présence de "roches volantes et de gaz volcaniques" jusqu'à 6,5 kilomètres de distance du cratère. Trente-cinq camps ont été mis en place aux abords de la zone d'exclusion déclarée sur Ambae et les conditions de vie y sont préoccupantes, préviennent les humanitaires. L'île était déjà soumise à la sécheresse et les sources d'eau ainsi que les récoltes sont à présent recouvertes de cendres. Un bateau chargé de vivres et de bénévoles a quitté la capitale Port Vila mercredi. D'autres doivent suivre dans les prochains jours. L'archipel aux 80 îles, qui compte 270.000 habitants, avait été en partie ravagé par le cyclone Pam de catégorie 5 -la plus élevée- qui avait fait 11 morts en 2015. Condominium franco-britannique jusqu'à son indépendance en 1980, Vanuatu est l'un des pays les plus pauvres de la planète. (Belga)

Environ 7.000 personnes habitant Ambae, une petite île du nord de cet archipel du Pacifique, ont été évacuées à cause de l'éruption du volcan Manaro Voui. Le volcan avait grondé pendant plusieurs semaines avant d'envoyer au cours du week-end une pluie de cendres et de roches sur leurs villages. Les autorités, qui ont décrété l'état d'urgence, ont relevé à quatre le niveau d'alerte face au volcan, correspondant à "une éruption modérée". Elles ont mis en garde contre la présence de "roches volantes et de gaz volcaniques" jusqu'à 6,5 kilomètres de distance du cratère. Trente-cinq camps ont été mis en place aux abords de la zone d'exclusion déclarée sur Ambae et les conditions de vie y sont préoccupantes, préviennent les humanitaires. L'île était déjà soumise à la sécheresse et les sources d'eau ainsi que les récoltes sont à présent recouvertes de cendres. Un bateau chargé de vivres et de bénévoles a quitté la capitale Port Vila mercredi. D'autres doivent suivre dans les prochains jours. L'archipel aux 80 îles, qui compte 270.000 habitants, avait été en partie ravagé par le cyclone Pam de catégorie 5 -la plus élevée- qui avait fait 11 morts en 2015. Condominium franco-britannique jusqu'à son indépendance en 1980, Vanuatu est l'un des pays les plus pauvres de la planète. (Belga)