Les autorités sont "profondément désolées" de ne pas avoir été capables de retrouver les corps d'un adolescent australien et d'un guide local, a déclaré le commissaire Mike Clement mercredi. Le volcan le plus actif de Nouvelle-Zélande, situé à une quarantaine de kilomètres à l'est de l'île du Nord, est entré en éruption lundi dernier alors que plusieurs groupes de touristes visitaient cette île privée. 467 personnes se trouvaient sur White Island dont 16 ont été déclarées mortes et deux sont portées disparues et présumées décédées. "C'est ma conviction, même si je ne peux pas être absolument certain, que les deux corps ont été emportés par la mer", a dit M. Clement. "Nous n'avons pas abandonné, mais nous avons atteint une phase où nous sommes littéralement entre les mains de la mer." 14 personnes sont toujours hospitalisées en Nouvelle-Zélande, dont 10 dans un état critique. Treize autres ont été transportées en Australie pour y être soignées. (Belga)

Les autorités sont "profondément désolées" de ne pas avoir été capables de retrouver les corps d'un adolescent australien et d'un guide local, a déclaré le commissaire Mike Clement mercredi. Le volcan le plus actif de Nouvelle-Zélande, situé à une quarantaine de kilomètres à l'est de l'île du Nord, est entré en éruption lundi dernier alors que plusieurs groupes de touristes visitaient cette île privée. 467 personnes se trouvaient sur White Island dont 16 ont été déclarées mortes et deux sont portées disparues et présumées décédées. "C'est ma conviction, même si je ne peux pas être absolument certain, que les deux corps ont été emportés par la mer", a dit M. Clement. "Nous n'avons pas abandonné, mais nous avons atteint une phase où nous sommes littéralement entre les mains de la mer." 14 personnes sont toujours hospitalisées en Nouvelle-Zélande, dont 10 dans un état critique. Treize autres ont été transportées en Australie pour y être soignées. (Belga)