M. Manzato faisait partie des mandataires épinglés pour avoir touché de très importantes rémunérations comme membre d'un comité de secteur du holding public liégeois Publifin. Membre du comité de secteur Télecom, il n'a assisté qu'à deux réunions sur huit et a touché une rémunération de 67.198 euros. Serge Manzato estime n'avoir pas fauté.

Le président du PS Elio Di Rupo avait demandé fin décembre aux membres du parti qu'ils reversent les rémunérations excessives perçues, même si l'illégalité de ces rémunérations ne devait pas être établie.

Poussé vers la sortie, Serge Manzato est remplacé à la tête de la Fédé de Huy-Waremme du PS par l'actuel vice-président Marc Foccroulle, chef de groupe de l'opposition socialiste à Braives. Cette présidence sera confirmée par l'organisation, le plus rapidement possible, d'une élection à laquelle seront invités les membres de la fédération. M. Foccroulle pourra alors présider la Fédé jusqu'au terme de son mandat en 2019.

M. Manzato faisait partie des mandataires épinglés pour avoir touché de très importantes rémunérations comme membre d'un comité de secteur du holding public liégeois Publifin. Membre du comité de secteur Télecom, il n'a assisté qu'à deux réunions sur huit et a touché une rémunération de 67.198 euros. Serge Manzato estime n'avoir pas fauté.Le président du PS Elio Di Rupo avait demandé fin décembre aux membres du parti qu'ils reversent les rémunérations excessives perçues, même si l'illégalité de ces rémunérations ne devait pas être établie. Poussé vers la sortie, Serge Manzato est remplacé à la tête de la Fédé de Huy-Waremme du PS par l'actuel vice-président Marc Foccroulle, chef de groupe de l'opposition socialiste à Braives. Cette présidence sera confirmée par l'organisation, le plus rapidement possible, d'une élection à laquelle seront invités les membres de la fédération. M. Foccroulle pourra alors présider la Fédé jusqu'au terme de son mandat en 2019.