"Depuis le début des opérations d'évacuation le 14 août, nous avons transporté par avion environ 7.000 évacués", a dit le général Hank Taylor, lors d'une conférence de presse. Au total, près de 12.000 personnes ont été évacuées depuis la fin juillet, a-t-il ajouté. Parmi eux, des citoyens américains, des membres de l'ambassade américaine, et des Afghans ayant travaillé pour les Etats-Unis, notamment en tant qu'interprètes pour l'armée américaine, demandant un visa d'immigration spéciale (SIV) par crainte des représailles des talibans. Face à l'afflux de candidats au départ qui se pressent à l'aéroport de Kaboul depuis la prise du pouvoir par les talibans, l'armée "est prête" à augmenter les rotations aériennes et a l'intention de "maximiser la capacité de chaque avion" pour évacuer le plus grand nombre de personnes, a expliqué le général Taylor. (Belga)

"Depuis le début des opérations d'évacuation le 14 août, nous avons transporté par avion environ 7.000 évacués", a dit le général Hank Taylor, lors d'une conférence de presse. Au total, près de 12.000 personnes ont été évacuées depuis la fin juillet, a-t-il ajouté. Parmi eux, des citoyens américains, des membres de l'ambassade américaine, et des Afghans ayant travaillé pour les Etats-Unis, notamment en tant qu'interprètes pour l'armée américaine, demandant un visa d'immigration spéciale (SIV) par crainte des représailles des talibans. Face à l'afflux de candidats au départ qui se pressent à l'aéroport de Kaboul depuis la prise du pouvoir par les talibans, l'armée "est prête" à augmenter les rotations aériennes et a l'intention de "maximiser la capacité de chaque avion" pour évacuer le plus grand nombre de personnes, a expliqué le général Taylor. (Belga)