"Notre message est universel. Nous sommes solidaires, nous voulons aider notre prochain, nous sommes humains et l'humanité ne se marchande pas. Nous sommes inclusifs, nous croyons à l'intégration par la culture, nous sommes pacifistes, non-violents et féministes, car une société juste n'est pas possible sans égalité des sexes", ont résumé les manifestants. En outre, "nous sommes anti-fascistes", ont-ils martelé. "Nous apportons un message d'espoir, nous croyons à la vraie politique et nous voulons la soutenir. Nous ne voulons plus du discours des dernières années, nous voulons un message solidaire, altruiste et nous espérons être pris au sérieux." Le mouvement, qui défie Matteo Salvini, est né le 14 novembre dernier sur la place centrale de Bologne, en marge d'une prise de parole de l'ex-ministre de l'Intérieur. Un flash mob avait rassemblé quelque 12.000 personnes, surpassant ainsi largement le nombre de militants participant au meeting de Salvini au PalaDozza, dont la capacité est de 5.700 places. Le nom de Sardines a dès lors été choisi par analogie à ces petits poissons serrés les uns contre les autres dans des boites de conserve. (Belga)

"Notre message est universel. Nous sommes solidaires, nous voulons aider notre prochain, nous sommes humains et l'humanité ne se marchande pas. Nous sommes inclusifs, nous croyons à l'intégration par la culture, nous sommes pacifistes, non-violents et féministes, car une société juste n'est pas possible sans égalité des sexes", ont résumé les manifestants. En outre, "nous sommes anti-fascistes", ont-ils martelé. "Nous apportons un message d'espoir, nous croyons à la vraie politique et nous voulons la soutenir. Nous ne voulons plus du discours des dernières années, nous voulons un message solidaire, altruiste et nous espérons être pris au sérieux." Le mouvement, qui défie Matteo Salvini, est né le 14 novembre dernier sur la place centrale de Bologne, en marge d'une prise de parole de l'ex-ministre de l'Intérieur. Un flash mob avait rassemblé quelque 12.000 personnes, surpassant ainsi largement le nombre de militants participant au meeting de Salvini au PalaDozza, dont la capacité est de 5.700 places. Le nom de Sardines a dès lors été choisi par analogie à ces petits poissons serrés les uns contre les autres dans des boites de conserve. (Belga)