Fric et politique, amants diaboliques. Sans crier gare, le vieux couple infernal s'est réinvité dans les chaumières wallonnes et flamandes. Cette fois, sous les traits d'une pieuvre baptisée Publifin/Publipart. Rémunérations plantureuses, prestations inexistantes, cumuls de mandats déplacés, conflits d'intérêts en pagaille : énième injure à la gouvernance et à l'éthique publiques. Le mandataire politique se montre sous son mauvais jour.
...