Les liaisons les plus fréquemment saturées sont celles reliant en heure de pointe Ostende et Eupen, Liège-Quiévrain, Saint-Nicolas-Courtrai et Welkenraedt-Courtrai. "Avant le nouveau plan de transport, nous tournions sur une centaine de trajets 'suroccupés'", relativise Thierry Ney, porte-parole de la SNCB. Pour alléger les rames bondées, il n'est toutefois pas possible d'augmenter le nombre de voitures car les trains ont déjà atteint leur longueur maximum, selon le ministre Bellot. Pour améliorer la situation, la SNCB évoque l'ajout de nouvelles liaisons dans le futur plan de transport de 2017. (Belga)

Les liaisons les plus fréquemment saturées sont celles reliant en heure de pointe Ostende et Eupen, Liège-Quiévrain, Saint-Nicolas-Courtrai et Welkenraedt-Courtrai. "Avant le nouveau plan de transport, nous tournions sur une centaine de trajets 'suroccupés'", relativise Thierry Ney, porte-parole de la SNCB. Pour alléger les rames bondées, il n'est toutefois pas possible d'augmenter le nombre de voitures car les trains ont déjà atteint leur longueur maximum, selon le ministre Bellot. Pour améliorer la situation, la SNCB évoque l'ajout de nouvelles liaisons dans le futur plan de transport de 2017. (Belga)