Le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, a annoncé mercredi qu'il allait réformer les critères d'octroi des bourses d'études, pour l'adapter notamment au décret Paysage qui accorde une plus grande autonomie aux étudiants pour élaborer leur cursus. Jusqu'à présent, les étudiants boursiers devaient remplir des critères financiers précis et réussir leur année pour (continuer à) bénéficier du soutien financier de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dès septembre prochain, le critère de réussite sera abrogé tandis que l'évaluation de la situation socio-économique des étudiants sera revue. Cette mesure pourrait toucher quelques 8.800 étudiants. Le surcoût ne devrait pas s'élever à 3,5 millions d'euros comme annoncé par le ministre, mais au double de cette somme. L'Inspection des Finances a mis en garde le ministre contre un "dérapage budgétaire majeur". (Belga)

Le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, a annoncé mercredi qu'il allait réformer les critères d'octroi des bourses d'études, pour l'adapter notamment au décret Paysage qui accorde une plus grande autonomie aux étudiants pour élaborer leur cursus. Jusqu'à présent, les étudiants boursiers devaient remplir des critères financiers précis et réussir leur année pour (continuer à) bénéficier du soutien financier de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dès septembre prochain, le critère de réussite sera abrogé tandis que l'évaluation de la situation socio-économique des étudiants sera revue. Cette mesure pourrait toucher quelques 8.800 étudiants. Le surcoût ne devrait pas s'élever à 3,5 millions d'euros comme annoncé par le ministre, mais au double de cette somme. L'Inspection des Finances a mis en garde le ministre contre un "dérapage budgétaire majeur". (Belga)