La passerelle porte bien son nom : elle permet à un étudiant qui a réalisé un Bac en haute école, en école supérieure des arts ou dans une école de promotion sociale de prolonger ses études par un master universitaire. Autrefois très limité, le nombre de passerelles a augmenté de manière significative avec le décret Marcourt, " dans l'idée de fluidifier les parcours ", rappelle Toni Pelosato, chef de cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur. L'année préparatoire qui présidait à certaines inscriptions en master a, quant à elle, été définitivement supprimée.
...