Depuis fin octobre, les cours ne se donnent qu'à distance dans l'enseignement supérieur, à l'exception de quelques formations dans le domaine des soins de santé. À partir du 30 novembre, au nord du pays, un certain nombre d'activités pourront toutefois reprendre, en priorité pour les étudiants de première année. Des sessions accélérées seront notamment organisées afin de permettre aux étudiants de se préparer pour les examens. Les cours pratiques pourront également avoir lieu, à charge pour chaque école de définir quels cours correspondent à cette définition. Enfin, des lieux d'étude pourront être rouverts pour les étudiants qui en ont besoin. L'enseignement à distance reste néanmoins la norme, seules 10% des activités sur les campus étant à nouveau autorisées dès le mois prochain, a rappelé Ben Weyts. (Belga)

Depuis fin octobre, les cours ne se donnent qu'à distance dans l'enseignement supérieur, à l'exception de quelques formations dans le domaine des soins de santé. À partir du 30 novembre, au nord du pays, un certain nombre d'activités pourront toutefois reprendre, en priorité pour les étudiants de première année. Des sessions accélérées seront notamment organisées afin de permettre aux étudiants de se préparer pour les examens. Les cours pratiques pourront également avoir lieu, à charge pour chaque école de définir quels cours correspondent à cette définition. Enfin, des lieux d'étude pourront être rouverts pour les étudiants qui en ont besoin. L'enseignement à distance reste néanmoins la norme, seules 10% des activités sur les campus étant à nouveau autorisées dès le mois prochain, a rappelé Ben Weyts. (Belga)